Il est regrettable que les efforts de promotion du tourisme béninois soient confrontés à la recrudescence de la menace terroriste à nos frontières.Pour la première fois dans notre histoire, le Bénin vient d’être mis en orbite non pas pour ses performances économiques mais pour l’enlèvement sur son sol d’expatriés et de l’exécution d’un de nos compatriotes dont l’excellence des prestations au service de la promotion de la destination Bénin est unanimement saluée.Et puis vint la libération des otages avec la perte de deux soldats français, portant à trois le nombre de vies perdues dans cette opération depuis le 1er mai 2019.Je salue la mémoire de notre compatriote le guide Fiacre Gbedji et des officiers mariniers français morts pendant l’opération : Maître Cedric de Pierrepont et Maître Alain Bertoncello.Je remercie les autorités françaises pour la promptitude et l’efficacité de l’intervention de l’armée française ainsi que les gouvernements des États-Unis d’Amérique et du Burkina Faso pour la participation de leurs armées à cette libération.La question de la sécurité des biens et des personnes au Bénin est un défi national qui doit échapper aux considerations partisanes ou émotionnelles surtout en ces périodes où notre démocratie est mise à rude épreuve.J’exhorte tous mes compatriotes légitimement frustrés par les commentaires présentant le Bénin comme destination risquée à renoncer aux insultes et attaques dans la presse et les réseaux sociaux contre la France car toute stratégie de communication dirigée contre un pays ami sera contre productive pour notre pays.Avec la certitude qu’il fera beau, je nous convie à une véritable introspection sur les faiblesses de nos dispositifs de défense et de sécurité et notamment la coopération avec les pays limitrophes du Bénin en vue d’une meilleure sécurisation de notre territoire afin d’y attirer plus de touristes et d’investisseurs.En attendant, et pour ce qui est du cas spécifique du parc national de la Pendjari, je propose au gouvernement, en plus du retour des personnels des Eaux, Forêts et Chasse, la constitution urgente d’un vrai dispositif inter forces pour prendre en compte la dimension « lutte contre le terrorisme ».Vive le Bénin !Je vous remercie.Que Dieu protège le Bénin !

 

Press Release of Daniel Edah on kidnapping in beninese territory and the release of the French hostages.

It is regrettable that the efforts of promotion of beninese tourism are facing the resurgence of the terrorist threat to our borders.For the first time in our history, Benin has just been put into orbit not for its economic performance but for the kidnapping on its floor of expatriates and the execution of one of our compatriots whose excellence of services in the service of the promotion From the destination Benin is unanimously welcomed.And then came the release of the hostages with the loss of two french soldiers, wearing three the number of lives lost in this operation since 1 May 2019.I salute the memory of our compatriot the guide hansom gbedji and the French petty officers dead during the operation: Master Cedric de pierrepont and master Alain Bertoncello.I would like to thank the French authorities for the promptness and efficiency of the intervention of the French Army as well as the governments of the United States of America and Burkina Faso for the participation of their armies to this liberation.The question of the security of goods and people in Benin is a national challenge that must escape partisan or emotional considerations especially in these periods where our democracy is put to a test.I urge all my compatriots legitimately frustrated by the comments presenting benin as a risky destination to renounce insults and attacks in the press and social networks against France because any communication strategy directed against a friend country will be against productive for our country.With the certainty that it will be beautiful, I invite you to a real introspection on the weaknesses of our defence and security devices, including cooperation with the neighbouring countries of Benin for better securing of our territory in order to attract more Tourists and investors.In the meantime, and for what is the specific case of the national park of the pendjari, I propose to the government, in addition to the return of the staff of the waters, forests and hunting, the urgent constitution of a real inter-forces device to take into account the Dimension “fight against terrorism”.Long live Benin!I thank you.May God protect Benin!Daniel

#Edah, #FRANCE,  #USA, #BURKINA, #BÉNIN, #PENDJARI, #SÉCURITÉSource: