Syrie : le PAM suspend ses distributions de nourriture dans le sud d’Idlib en raison de l’insécurité

Cette suspension concerne les villes de Saraqab, Jish Ash Shugur, Maarat An Numan et Kafr Nobol.

« Le PAM et ses partenaires continuent de fournir des rations de nourriture et des repas chauds prêts à manger lorsque la situation en matière de sécurité le permet. Toutefois, dans les zones où les infrastructures ont été touchées par la violence, le personnel des organisations partenaires a été déplacé et les infrastructures nécessaires à la prestation des services ont été endommagées ou détruites », a déclaré un porte-parole du PAM à Genève, Hervé Verhoosel, lors d’un point de presse.

Il a précisé que si la situation dans le nord-ouest du pays se détériorait davantage, le PAM serait prêt à intervenir en pré-positionnant des stocks stratégiques de rations alimentaires et nutritionnelles dans le gouvernorat d’Idlib, ainsi qu’ailleurs en Syrie et en Turquie. 

« Le PAM et l’ONU continuent d’appeler toutes les parties au conflit à protéger les civils à tout prix et à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme », a dit le porte-parole.

« L’ONU appelle toutes les parties au conflit à une désescalade et à réaffirmer leur engagement à respecter l’accord au cessez-le-feu signé en septembre 2018 entre la Turquie et la Fédération de Russie », a-t-il ajouté.

A New York, le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu vendredi matin des consultations à huis-clos sur l’impact humanitaire du récent regain d’hostilités dans la région d’Idlib.

 

Source: / Organisation des Nations Unies (ONU). Le contenu de cet article ne reflète pas nécessairement les vues ou l’opinion de Global Diaspora News (www.GlobalDiasporaNews.com).